Dans la même rubrique...

En 1871 : Gustave Lennier …

Gustave Lennier 1867C’est au lendemain de la Guerre de 1870 que Gustave Lennier, déjà conservateur du Muséum d’histoire naturelle du Havre depuis une décennie, décide, de fonder la Société Géologique de Normandie.

Désireux de faire découvrir au plus grand nombre la géologie locale, G. Lennier, outre ses cours publics, organise régulièrement des sorties au Cap de la Hève avec des Havrais chaque fois plus nombreux. En 1871, ses amis parviennent à le convaincre de créer une association d’amateurs qui s’intéressera à la géologie, à la paléontologie et à aux antiquités locales. La Société Géologique de Normandie était née.

Les fossiles trouvés dans les falaises de Sainte-Adresse retiennent rapidement l’attention de tous. En 1877, une manifestation regroupant des amateurs et des spécialistes anglais et français est organisée au Havre. Ce sera l’occasion attendue par Gustave Lennier pour montrer tout le savoir-faire et les richesses de la Société Géologique de Normandie.

Il est raisonnable de considérer qu’à cette occasion, le Muséum du Havre, accompagné par la Société Géologique de Normandie, trouve, avec cette double ouverture sur le monde scientifique et sur le grand public, son fondement scientifique.

En 1892, la SGN est « reconnue d’utilité publique », ce qui met en valeur les qualités de l’association et le sérieux du travail accompli dans le domaine de la diffusion des connaissances scientifiques.

Au travers de multiples expositions à thèmes naturalistes, de colloques nationaux, de publications et d’excursions sur le terrain, la SGN n’a d’autre but que d’enrichir les collections du Muséum et de favoriser les relations entre les chercheurs et les amateurs.

Cela se traduit tout naturellement en 1927 par la modification du nom de l’association qui, dès lors, devient la Société Géologique de Normandie et Amis du Muséum du Havre (SGNAMH).

Les bombardements de septembre 1944 anéantissent toutes les collections de géologie, de préhistoire et de zoologie conservées dans les salles du Muséum. Il en faut plus que cela pour décourager la SGNAMH. Dès 1949, elle contribue par des dons d’objets ethnographiques et des collections de paléontologie, à redonner vie à l’institution locale moribonde. Et l’année 1973 voit renaître le Muséum au cœur de la ville du Havre avec, à ses côtés, la fidèle SGNAMH.

Depuis cette date, et jusqu’à peu encore, ce sont des centaines de réunions, qui se sont tenues dans un esprit de camaraderie et de partage du savoir. Les publications, les affiches, la bibliothèque commune en étaient la marque la plus visible, au bénéfice d’un environnement social et intellectuel qui dépassait les frontières régionales.

En 2010, la Ville du Havre a souhaité unilatéralement rompre les relations établies depuis plus de 130 années, entre le Muséum et la Société Géologique de Normandie et Amis du Muséum du Havre. Dorénavant, la SGNAMH, continue à rayonner au plan régional en organisant ses réunions mensuelles au Havre et ses rencontres thématiques à Montivilliers et à Fontaine-la-Mallet et suivant les demandes ou suggestions dans toute autre localité normande.