Dans la même rubrique...

Conférence de la Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre

Les Pisseuses, curiosités géologiques

par Monsieur Claude-Michel Lesueur, Maire Honoraire du Tilleul


Pour son rendez-vous de mai, la Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre vous propose une conférence animée par Monsieur Claude-Michel Lesueur, Maire Honoraire du Tilleul

Qui de nos jours à Etretat, au Tilleul ou dans la région, se souvient des antiques "pisseuses" ? Aucune vulgarité n’est attachée à cette appellation qui qualifiait bien au contraire une captation fort originale des eaux d’une source locale dont on trouverait l’origine près du "siège de la Justice".

Si l’eau courante de nos jours n’est plus considérée comme un luxe, il n’en était pas de même autrefois. On puisait l’eau des mares pour la consommation personnelle avec les risques sanitaires que l’on peut imaginer !

En cette fin du XIXème siècle, M. George Dubosc, propriétaire du château de Fréfossé, eut l’idée de capter les eaux de cette source en utilisant un système révolutionnaire, fort ingénieux et uniquement mécanique : les béliers Bollée du nom de leur inventeur. Ces béliers étaient placés dans une salle au pied de la falaise d’Etretat au lieu-dit "les pisseuses" près du Petit Valaine et servaient tout d’abord à alimenter en eau potable de très grande qualité, le château, les fermes et demeures alentour.

JPEG - 93.6 ko
La Courtine
JPEG - 77 ko
Pompe bélier Bollée

Les béliers Bollée ne sont plus aujourd’hui utilisés mais on peut cependant les voir dans le Parc aménagé de la commune du Tilleul ! De même on peut toujours admirer de nos jours la cascade qui se jette à flanc de falaise entre La Courtine et la plage d’Etretat !

Monsieur Claude-Michel Lesueur, Maire Honoraire du Tilleul, auteur du passionnant ouvrage "Le Tilleul de la nuit des temps à nos jours", présentera mercredi 13 mai une conférence sur cette captation originale des eaux.

Cette conférence se tiendra dans la salle des fêtes d’Heuqueville, le mercredi 13 mai 2015 à 18 h 30. L’entrée est libre.