• Accueil
  • Archives
  • Le Crétacé Normand
    Conférence de Jérôme Tabouelle
    Conservateur au musée d’Elbeuf

Dans la même rubrique...

Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre

Le Crétacé Normand
Conférence de Jérôme Tabouelle
Conservateur au musée d’Elbeuf

Géologie - Paléontologie - Préhistoire - Minéralogie

La Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre est heureuse de vous convier à la prochaine conférence présentée par Jérôme Tabouelle sur le thème du crétacé normand, le mercredi 10 mai à 18 h 30 dans la salle polyvalente d’Heuqueville.

JPEG - 250.9 ko

La Haute-Normandie offre l’intérêt, du point de vue géologique et paléontologique, de posséder plusieurs témoins essentiels à la reconstitution de l’histoire crétacée du Bassin de Paris. Le Crétacé de cette région a ainsi cristallisé l’attention de nombre de géologues, paléontologues et stratigraphes, du fait de sa richesse géologique et paléontologique. Le faciès de la craie (du latin creta) est si caractéristique des terrains crétacés que Omalius d’Halloy, en 1822, a donné son nom au système tout entier. Cette craie blanche, zébrée de lits de silex, qui fait la célébrité des falaises littorales du pays de Caux, présente une homogénéité apparente trompeuse. Les falaises littorales du Pays de Caux exposent ainsi des coupes dans la craie.

Dès la préhistoire, une complicité s’établit entre l’Homme et la pierre. La pierre-outil, la pierre-abri, la pierre-matière première puis source d’énergie, nul doute que la géologie a influé sur le comportement de l’Homme et façonné ses civilisations. Mais la manifestation la plus noble de l’utilisation de la pierre est sans conteste l’édification de monuments qui reflètent à la fois le génie des architectes et des artistes, et la capacité de l’artisan à choisir puis à extraire et façonner le matériau le mieux adapté à son œuvre.