Dans la même rubrique...

Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre

Conférence de Guy Lemasle président de la SGNAMH
Dans le cadre de la Fête de la Science
Les trésors du musée de l’École des Mines de Paris

Géologie - Paléontologie - Préhistoire - Minéralogie

La conférence de Guy Lemasle, président de la Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre(SGNAMH) pour la Fête de la Science, a eu lieu le mercredi 11 octobre à Heuqueville, dans la salle polyvalente, devant une assemblée de quarante personnes.

JPEG - 155.3 ko
Guy Lemasle, Président de la SGNAMH

Le musée de L’École des Mines de Paris, se trouve au 60 boulevard Saint-Michel dans l’Hôtel de Vendôme construit au XVIII siècle et agrandi au XIX siècle. L’école a été fondée par le roi Louis XVI en 1783. D’abord à l’Hôtel de la Monnaie de 1783 à 1790, elle est ensuite à l’Hôtel de Mouchy de 1794 à1801, puis à Peisey-Nancroix en Savoie de 1802 à 1814, enfin à l’Hôtel de Vendôme à partir de 1816.

JPEG - 110.1 ko
Le musée de L’École des Mines de Paris

Les trésors du musée : Le musée possède 100000 échantillons et en expose 4000. Ces minéraux ont un intérêt spéculatif et un intérêt pratique. Les substances minérales : produits énergétiques, métaux, non métaux, produits de carrières, peuvent conduire à des enjeux stratégiques (coltan, terres rares, titane, chrome, or , platine…) outre les quatre pierres précieuses : diamant, rubis, saphir, émeraude. Les minerais ou concentrations minérales résultent de processus de ségrégation dans les roches magmatiques, les filons hydrothermaux, les roches sédimentaire. Il convient de bien distinguer les118 éléments chimiques, les 4750 minéraux, lesquels sont hébergés par de multiples roches. Les minéraux peuvent être définis comme des solides naturels homogènes à structure atomique ordonnée et à composition chimique donnée. L’état cristallin est l’état stable de la matière solide. Ceci a conduit le conférencier à donner quelques éléments de minéralogie : notion de maille, de réseau cristallin, de symétrie d’orientation, de formule chimique ou de formule structurale, en respectant la compacité et l’électroneutralité.

JPEG - 129.6 ko

La classification de Strunz pour les minéraux : Dans les douze salles du musée, sur 1000m2, nous abordons successivement les éléments natifs, les sulfures, les halogénures, les oxydes, les carbonates, les borates, les sulfates et quelques familles voisines, les phosphates et les familles proches, les silicates et les minéraux organiques(ambres).

Salles du musée {JPEG} Vitrines {JPEG} Echantillons {JPEG} Echanges avec G. Lemasle {JPEG}
Salles du musée
Vitrines
Échantillons
Échanges avec G. Lemasle
Cliquer sur une miniature pour ouvrir le diaporama et sur la photo pour faire défiler
HALOGENURES {JPEG} SILICATES {JPEG} PHOSPHATES {JPEG} SULFATES {JPEG}
HALOGÉNURES
SILICATES
PHOSPHATES
SULFATES

En guise de conclusion : Ce musée est une source d’émerveillement, d’étonnement, d’enthousiasme. Il est également une occasion de réfléchir sur les implications multiples de ces minéraux du point de vue pratique. Il nous montre l’ordre à suivre pour quiconque cherche à classer des minéraux. Comment ne pas être sensible a cette beauté ? Considérons la conférence comme une invitation à aller visiter ce musée.

Échantillons de la Collection
Malachite {JPEG} Gypse {JPEG} Pegmatite {JPEG} Pegmatite {JPEG}
Malachite
Gypse
Pegmatite
Azurite
Pyrite avec Quartz {JPEG} Chalcopyrite {JPEG} Granite orbiculaire {JPEG} Dioptase {JPEG}
Pyrite avec Quartz
Chalcopyrite
Granite orbiculaire
Dioptase
Halite {JPEG} Rhodocrosite {JPEG} Malachite {JPEG} Wulfenite {JPEG}
Halite
Rhodocrosite
Malachite
Wulfénite