• Accueil
  • Archives
  • Sortie au cap de la Hève avec les jeunes du Centre de Formation du HAC

Dans la même rubrique...

Sortie au cap de la Hève avec les jeunes du Centre de Formation du HAC

L’écocitoyenneté à la portée des jeunes du HAC

Le groupe de jeunes du HAC et leurs accompagnateurs {JPEG}L’Association Havre Athletic Club Football et la Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre (SGNAMH), née respectivement en 1871 et en 1872, ont fait ce mercredi 12 décembre 2012 après-midi une sortie au Cap de la Hève à Sainte-Adresse. Six adultes encadraient une vingtaine de jeunes du Centre de formation du HAC : Aurélie Lecque et deux accompagnateurs du Hac Club d’une part, Joël Cousin, Guy Lemasle et un autre membre pour la SGNAMH d’autre part.

Le but de cette sortie était d’observer le site par questions-réponses et d’amener les élèves à découvrir par eux-mêmes les problèmes relatifs au respect de la nature et au respect de l’homme. Dans cet échange, la falaise, la préfalaise, le cordon littoral et la Manche ont été abordés. Le groupe a posé des questions sur l’âge des terrains, sur les reptiles du Jurassique, sur la couleur des roches et leur nature, sur la présence de la préfalaise seulement jusqu’à Antifer, sur l’origine des galets, sur la mer et ses mouvements en lien avec la lune et le soleil. Cela a même conduit à des questions sur l’âge de l’univers, sur la lune qui est sortie de la Terre il y a 4,5 milliards d’années sous l’effet d’un astéroïde, nommé Théia, de la taille de Mars, qui a percuté la Terre peu après sa naissance. Certains élèves ont fait remarquer à juste titre que les plages bretonnes sont sableuses car les falaises sont granitiques alors qu’ici les galets de silex et de craie sont issus de la préfalaise provenant elle-même de l’éboulement de la falaise.

Guy Lemasle, animateur de la sortie {JPEG}En se focalisant sur le cordon littoral, les jeunes du HAC ont constaté que les galets faits de roches sédimentaires, de silex , de craie ou de calcaire, étaient accompagnés de galets de roches exotiques comme le granite, des quartzites, des grès, mais aussi de galets artificiels : béton, briques rouges, briques jaunes, mosaïques variées, verres roulés, plastiques roulés. Il y avait aussi des tiges de fer en lien ou non avec du béton. Ils ont aussi pris conscience du danger de circuler le long du cordon littoral par suite des avancées de la prefalaise et des marées hautes, des éboulements de falaise dont certains datent d’au plus de deux mois, des morceaux de fer. Ces données concrètes traduisent un manque de respect de l’homme pour la nature et un problème certain pour le développement durable.

Les jeunes du Centre de formation du HAC, tous de bleu vêtus, ont été courageux pour affronter le froid, spontanés et aimables. Pour certains, qui viennent de Paris ou d’ailleurs, c’était une véritable découverte du littoral.

Cap de la Hève {JPEG}