• Accueil
  • Excursion de la SGNAMH
    Les ROCHES NOIRES
    de Villerville à Trouville-sur-Mer
Société Géologique de Normandie et des Amis du Muséum du Havre

Excursion de la SGNAMH
Les ROCHES NOIRES
de Villerville à Trouville-sur-Mer

Géologie - Paléontologie - Préhistoire - Minéralogie

JPEG - 35.7 ko
Une belle équipe

Les Roches noires correspondent aux falaises situées sur la côte normande, entre Villerville et Trouville-sur-Mer.

Le plateau du Pays d’Auge se termine côté littoral par des versants raides de 120 mètres de hauteur environ.

Les dépôts géologiques de ce site, datent de l’Oxfordien (Jurassique supérieur) et représentent une période s’étalant de – 160 à – 155 millions d’années environ. Le pendage général des couches va nous permettre d’observer les niveaux les plus récents à proximité de Villerville et les plus anciens en rejoignant Trouville.

Notre excursion débute sous le soleil (ça ne va pas durer !) à l’ouest de Villerville au lieu-dit le« Cirque des Graves ». Ce lieu a été l’objet de plusieurs glissements de terrain majeurs (1982, 1988, 1995 et 2001).

Ces glissements sont dûs à la présence des MARNES de VILLERVILLE épaisses d’environ 15 mètres et sur lesquelles des panneaux crayeux (Cénomanien) détachés de la corniche ont glissé, formant un versant instable couvert de végétation.

En pied de falaise, ces marnes affleurent sous forme de coulées boueuses. On peut y récolter des bélemnites, ammonites, bivalves et gastéropodes.

Peu avant d’atteindre la pointe du Heurt, nous retrouvons un « ami » de Vivien, découvert quelques semaines plus tôt lors d’une précédente sortie. L’animal nous attend, sagement couché sur le sable. Retourné, il se dévoile : il s’agît d’un magnifique nautile, ( Paracenocerasgiganteum ) qui s’avèrera, récupéré quelques jours plus tard par Richard, peser quelques 40 kilos !

JPEG - 47.1 ko
Près de la Pointe du Heurt
JPEG - 55.4 ko
Paracenoceras giganteum
JPEG - 34.2 ko
Paracenoceras giganteum

En suivant le littoral vers Trouville, nous trouvons rapidement les couches du CALCAIRE GRESEUX de HENNEQUEVILLE.

JPEG - 35.9 ko
Limite des argiles de Villerville

D’une épaisseur de 10 mètres, ce calcaire date de l’Oxfordien supérieur et est constitué d’une alternance d’argile et de calcaires gréseux. Cette formation très dure se distingue en trois membres (selon Olivier DUGUE).


-Le membre supérieur  : formation peu fossilifère à l’exception de niveaux très précis. On y trouve principalement les moules internes de Pseudomelania, Bourguetia et Myophorella.

JPEG - 49.6 ko
"Plateau" de Myophorella

- Le membre moyen : d’une épaisseur de 2 mètres, il est constitué de trois bancs de calcaires gréseux séparés par des argiles. C’est à ce niveau que l’on peut admirer de gros silex noirs à structure cérébroïde. C’est à ces silex que l’on doit le nom de « Roches Noires » donné à cette portion de la côte. C’est à ce niveau que l’on peut également observer des formations sédimentaires dites en « blague à tabac » : sous forme de poches concentriques, ouvertes vers le haut, elles résulteraient de la descente gravitaire de silex volumineux au sein du sédiment calcaréo-gréseux gorgé d’eau. Il pourrait s’agir de marqueurs de séismes anciens.

JPEG - 24 ko
Silex cérébroïde
JPEG - 28.8 ko
Blague à tabac

- Le membre inférieur présente une alternance d’argile fine beige et de trois niveaux de nodules calcaréo-gréseux sur une épaisseur de 6 mètres.

. .

Pause repas
JPEG - 26.7 ko

En continuant vers Trouville et alors que la pluie s’est invitée et nous accompagnera jusqu‘à la fin de notre excursion, nous repérons le CALCAIRE de BLANGY. Il constitue dans la falaise une couche blanche de 10 à 20 centimètres d’épaisseur et marque le « toit » de l’Oxfordien moyen.

Nous découvrons ensuite, au pied de la falaise, le CORAL RAG, un récif corallien fossile qui s’est développé dans une mer chaude et peu profonde. Visible sur une épaisseur de 30 à 60 centimètres, nous y trouvons de nombreux coraux, radioles d’oursins, valves de lamellibranches…

.

JPEG - 24.9 ko
Les sources
JPEG - 26.5 ko
Calcaire gréseux à lumachelle
JPEG - 32.6 ko
Liostrea delta
JPEG - 21.6 ko
Le Coral Rag
JPEG - 32 ko
Polypier isolé

Viennent ensuite, à la hauteur de Hennequeville, les 6 mètres de CALCAIRE OOLITHIQUE de TROUVILLE, qui vont nous occuper jusqu’au Club Nautique de Trouville, but de notre journée. Ce calcaire témoigne également d’une période chaude et est constitué d’oolithes, (du grec ôon = œufs et lithos = pierre), des petits grains sphériques agrégés.

JPEG - 41.7 ko
Calcaire oolithique bioturbé

Ce calcaire contient de nombreux fossiles dont des oursins, des nérinées, des bivalves, des ammonites …

JPEG - 22.7 ko
Moule interne de Nerinée
JPEG - 26.7 ko
Moule interne de Pseudomelania

Estran sous la pluie
JPEG - 30.8 ko